Mercredi, 19 mars, est une journée fériée à Pamplona. Au début, je ne savais pas trop de quoi il s'agissait, puis quelqu'un m'a dit que c'était ''El dia del padre'' (littéralement: le jour du père). Finalement, j'ai appris plus tard que c'était une fête en l'honneur de St-Joseph! Bref, congé cette journée-là. Simon et moi avons loué une auto pour la journée et nous sommes partis à Nacedero de Uruderra! 

Ce coin un peu reculé (2 heures d'auto de Pamplona), en montagnes, offre un attrait bien particulier: des lacs dont l'eau est turquoise. Nous nous sommes donc rendus en utilisant le GPS. Ouf, mauvaise idée!! On avait vu des affiches à un certain moment sur la route annonçant l'endroit, mais on a préféré suivre le GPS... Et bien celui-ci nous a amené au sommet d'une montagne (qui nous avait pris une demie-heure à monter dans des chemins très sinueux) qui n'était pas la bonne! Lorsque nous sommes arrivés en haut, j'ai regardé la carte disponible dans le stationnement et je me suis rendue compte qu'il n'y avait aucun lac indiqué, seulement des sentiers de marche. On a finalement demandé à une madame qui nous a expliqué qu'il fallait redescendre tout en bas, dépasser un petit village et que l'eau turquoise se trouvait dans le bas de la montagne. Nous sommes donc retournés sur nos pas, et avons mis le nom du village (Baquedano) par lequel nous devions passer dans le GPS... Deuxième erreur! Je ne savais que c'était possible, mais le GPS nous a fait passer par un p'tit chemin de campagne rabotteux et très étroit (clairement pas pour les voitures, mais on ne voyait pas d'autres chemins et le GPS nous disait de passer par là). Simon conduisait et riait de notre situation: deux Québécois perdus dans les chemins bouetteux du fin fond de la campagne espagnole!! Moi j'essayais de le rassurer: selon le GPS, il reste juste 240 mètres sur ce chemin là, juste un petit tournant à droite et on arrive... ! Bref, notre situation était un peu ridicule! On a finalement trouvé le stationnement comme prévu et on a demandé des indications routières (pour les autos) pour le chemin du retour! 

Le trajet était d'environ 6 km, plutôt plat en général et on suivait la rivière qui devenait de plus en plus petite et diffuse (on devait se rendre jusqu'à la naissance de la rivière, qui est en fait un tas de petits ruisseaux qui se faufilent dans la mousse et les arbres pour se jeter dans la rivière). L'eau était effectivement turquoise, et étonnement transparente. Les couleurs étaient très jolies: la mousse verdoyante, l'eau turquoise, les rochers, etc. On a aussi eu la chance d'assister à un magnifique coucher de soleil sur le chemin du retour! Ça nous a fait du bien d'aller nous ressourcer en nature!

Le soir, nous sommes passés par Logrono, qui est une ville située en plein dans la Rioja (une des régions les plus importantes pour la production du vin en Espagne). On a marché un peu dans la vieille partie de la ville, puis avons été souper dans un excellent restaurant, un souper 5 services. On a pu goûter, entre autres, à de la joue de vache (j'oublie le nom en espagnol) et du vin de la région de très bonne qualité!

Voilà tout! Et j'ai mis les photos de notre petite balade en montagnes dans l'album Nacedero de Uruderra (pas de photos de Logrono, car mon appareil n'avait plus de batterie malheureusement!)